E

En matière d’accouchement, il n’ y a pas de règles.  Que ce soit un premier ou un troisième enfant, on est jamais sûr de rien.

Et encore moins du temps que durera le travail!

La naissance de Sirio en est un bon exemple.

Quand sa maman , Aurélia, m’a prévenue qu’elle était à la maternité depuis le milieu de la nuit, et que ça avançait bien, il était aux alentours de 8h.

Mais avant de partir je devais décaler mes séances du jour.

Par chance, à chaque accouchement , mes clients comprennent tous l’appel de dernière minute, puisqu’ils sont passés par cette étape ou vont bientôt y passer! Ils connaissent tous mon travail de photographe d’accouchement, donc même si je les préviens au dernier moment ils sont hyper compréhensifs.

A peine sur la route qu’Aurélia me prévient le travail ça s’accélère, il faut que je vienne vite. Sauf que cet adorable couple m’attend à 1h30 de Thonon, à la clinique de Morges, en Suisse!

vanessa amiot photographe - mariage thonon evian - photographe lifestyle genève lausanne - photographe accouchement - vanessa amiot photographe accouchement suisse

Je vous laisse imaginer mon trajet, paniquée d’arriver trop tard, mais rassurant quand même mes clients. Pourquoi? Parce que ma priorité ce n’est pas mon reportage photo, mais leur bien-être et que tout se passe bien. Stresser une maman en plein travail est pour moi inconcevable.

Quand je suis bien arrivée j’ai été merveilleusement bien accueillie par l’équipe qui m’attendait. Elles savaient l’importance de ce projet pour la maman, et j’ai eu la sensation de faire partie de l’équipe. Et ça , je leur en suis vraiment reconnaissante.

Je n’ai donc aucune image du travail mais ce sont pas des choses qui arrivent. Même un premier bébé peut arriver rapidement!

vanessa amiot photographe accouchement morges

Aurélia fut courageuse et forte, elle mis au monde leur petit ange en quelques minutes. Qui ont du sembler des heures au papa! J’adore photographier les papas durant les accouchements, ils sont pris dans un tourbillon d’émotions qu’ils ne peuvent cacher: peur, fierté , bonheur.. C’est beau à voir.

Mais après la joie de sa venue au monde, il restait une question, fille ou garçon? C’est toujours un moment particulier cette découverte.. Mais qui montre aussi qu’au final ce n’est pas le plus important pour les parents. Leur bébé est là, et ça c’est le plus précieux des cadeaux.

Les parents m’ont avoué que lors du premier bain de Sirio, les sage femme étaient déçues que je ne sois pas là à ce moment..Et espéraient voir les photos du reportage.

Comme beaucoup le savent, la photographie d’accouchement est encore très mal perçue, je me bats avec des collègues partout en France pour la démocratiser. Alors être si bien accueillie par le personnel médical fait chaud au coeur.

J’espère y retourner bientôt!

Si vous souhaitez en savoir plus , si vous aussi vous aimeriez avoir des photos de ce moment si important , contactez moi:

 

CLOSE MENU